© 2019  Tous droits réservés

ConcertAction Femmes Estrie

 
POURQUOI CETTE REVENDICATION?

Une combinaison de facteurs explique la pauvreté des femmes, notamment le fait qu’elles effectuent une grande part du travail non rémunéré, qu’elles travaillent dans des secteurs d’activités moins bien payés et que leur statut d’emploi est souvent précaire. Des écarts importants persistent encore aujourd’hui entre les revenus des femmes et ceux des hommes. En Estrie, les écarts les plus importants se situent dans les MRC de la Haute-Yamaska, du Val-Saint-François et du Granit (+ 8000$).

 

Malgré une scolarisation comparable, les femmes de la région ont un accès à l'emploi plus restreint par rapport aux hommes. L’augmentation des coûts des CPE se trouve parmi les facteurs causant la précarité des familles. Dans les couples où l’homme exerce un métier traditionnellement masculin mieux rémunéré, les femmes sont plus à risque de retourner à la maison pour prendre soin des enfants, car le surplus de dépenses occasionnées pour leur emploi peut approcher les coûts de service de garde. Cette situation a d’autant plus d’impacts en milieu rural.

 

Les pensions alimentaires pour enfants ne sont plus considérées comme un revenu imposable depuis 1997. Or, elles continuent d’être calculées dans les revenus du parent gardien dans quatre programmes gouvernementaux : l’aide sociale, l’aide financière aux études, l’aide au logement et l’aide juridique, ce qui prive des milliers d’enfants, parmi les plus pauvres, de montants qui leur reviennent pourtant de plein droit. En Estrie, ce sont près de 70% des familles monoparentales qui ont une femme à leur tête.

 

Les femmes vivent plus souvent seules que les hommes, tous âges confondus. Cet isolement est susceptible de les rendre plus vulnérables aux situations de pauvreté. De plus, les séparations conduisent certaines femmes, particulièrement les conjointes non mariées, à vivre dans la pauvreté. Ce sont les femmes seules et les mères seules qui éprouvent le plus de difficulté à se loger. Les femmes sont également davantage victimes de harcèlement et de discrimination. De plus, les femmes victimes de violence déménagent plus souvent, s'installent plus loin, et s'isolent donc encore un peu plus.

 

Par ailleurs, l'isolement peut être accentué chez les femmes ayant des limitations fonctionnelles. Le manque d'accessibilité des immeubles et le manque de logements adaptés privent ces femmes de l'accès aux services et à un logement abordable. L'isolement est aussi vécu chez les familles immigrantes qui n'ont pas de réseau social. Ces familles font face à la rareté de logements abordables suffisamment grands pour abriter des familles nombreuses et parfois aux discriminations raciales de la part de propriétaires.

 

Les besoins sont donc considérables en ce qui a trait à des mesures concrètes pour lutter contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Ce n’est pas le manque de propositions pour le faire qui fait déficience, mais le manque de vision politique et le manque de soutien financier à long terme.

POUR ALLER PLUS LOIN...
Femmes itinérantes à l'abri de la violence : Étude sur les besoins des femmes en situation ou à risque d’itinérance, projet de ConcertAction femmes Estrie (2016)
 Analyse féministe des causes de la pauvreté -  À l’intention des animatrices des centres de femmes, par l'R des centres de femmes [Outil]
Femmes et pauvreté : 10 statistiques percutantes, Collectif pour un Québec sans pauvreté (2015)
► Études des impacts des mesures d’austérité sur les femmes entre janvier et décembre 2015, par l'R des centres de femmes
Les femmes et le marché du travail au Québec en 2017 (Infographie de l'Institut de la statistique du Québec)
Femmes, santé et pauvreté, par le Réseau québécois d'action pour la santé des femmes
Dossier noir : logement et pauvreté 2018, par le FRAPRU
Perspectives féministes sur le logement des femmes, Colloque 2018 [présentations à télécharger]
► Pour que les femmes en situation de handicap
accèdent à l’égalité avec les hommes
, par Action des femmes handicapées (Montréal) - 2016
Tableau de bord des communautés de la région sociosanitaire de l'Estrie, par l'Observatoire estrien du développement des communautés

Revendication

précédente

Revendication

suivante