© 2019  Tous droits réservés

ConcertAction Femmes Estrie

 
POURQUOI CETTE REVENDICATION?

L'égalité entre les femmes et les hommes est un principe consacré en droit canadien et québécois. Le Québec est ausii lié par décret à la Convention pour l'élimination de toutes les formes de discrimination envers les femmes adoptée par l'ONU, qui prévoit notamment que les États doivent prendre toutes les mesures nécessaires, y compris législatives, pour garantir le plein exercice des droits politiques des femmes. Or, la province prend du retard par rapport à d'autres pays, alors que plus d'une centaine d’entre eux ont adopté des mesures contraignantes pour corriger l'exclusion des femmes de leur système politique au cours des dernières années.

 

Si les femmes sont sous-représentées en politique et dans les postes décisionnels, ce n'est pas qu'elles ne s'y intéressent pas, mais que des obstacles systémiques freinent leur accès. Une loi sur la parité enverrait un signal clair que l’égalité entre les femmes et les hommes passe par un gouvernement paritaire et que les moyens doivent être pris pour y parvenir. Elle donnerait aux partis politiques l’impulsion nécessaire pour présenter et faire élire autant de femmes que d’hommes. Un tel signal serait extrêmement mobilisateur pour les femmes qui songent à se lancer en politique et pour celles qui croient que leur place n’est pas dans cette sphère de la société.

 

Les études démontrent que les femmes ont un impact important sur les sujets débattus. Plusieurs lois et politiques n’auraient probablement jamais vu le jour sans leur contribution, qu’il s’agisse des services de garde pour les enfants d’âge préscolaire, de la loi sur le patrimoine familial, de la perception automatique des pensions alimentaires, des congés parentaux, de l’équité salariale, de l’aide médicale à mourir, etc. Les femmes ont introduit à l’Assemblée nationale les préoccupations d’une partie de la population jusque-là laissées pour compte. Elles ont également influencé certaines procédures et comportements. Par exemple, leur rôle a été déterminant dans la décision de mettre fin aux sessions de travail de nuit ou de modifier le calendrier parlementaire pour permettre aux parents d’être avec leurs enfants lors de congés scolaires.

 

Au Québec, ce sont les partis politiques qui établissent les règles concernant le recrutement et la sélection des candidatures. Ceux-ci étaient auparavant des structures financées par les contributions de leurs membres. Actuellement, la contribution de l'État représente presque 75% de leurs revenus. L’implication d’une bonification du financement des partis politiques qui ont atteint l’objectif d’au moins 40% de candidatures féminines et, plus largement, d’au moins 40% de femmes élues, est une mesure incitative et non punitive. Dans certains pays, le défaut d’atteindre l’objectif est sanctionné par une amende octroyée aux partis politiques. L’inconvénient est que plusieurs d’entre eux préfèrent l’amende à la transformation de leur pratique… Il est possible de corriger la sous-représentation des femmes en politique dès maintenant, avec une loi, afin de ne pas attendre encore des décennies avant d’avoir une réelle parité à l’Assemblée nationale.

POUR ALLER PLUS LOIN...
Manifeste et projet de loi sur la parité, Groupe Femmes, Politique et Démocratie (2018)
La parité en politique, c'est pour quand? Publication du Conseil du statut de la femme
Défi Parité, un projet de Promotion pour Initier une Nouvelle Équité Sociale (P.E.P.I.N.E.S.)
VIGIE-Parité, un outil du quotidien Le Devoir, dans le cadre des élections provinciales 2018
Les femmes en politique : en route vers la parité, avis du Conseil du statut de la femme (2015)
Guide pour une gouvernance paritaire, par le YWCA et RGF-CN
Sans titre 2.jpg
Écoutez l'entrevue en
cliquant sur l'image (9min24)

Revendication

précédente