© 2019  Tous droits réservés

ConcertAction Femmes Estrie

Élections fédérales 2019 | Plateforme de revendications

5. Pour une représentation paritaire des femmes en politique.

L'égalité entre les femmes et les hommes est un principe bien établi en droit canadien et québécois. Or, il n’y a que 27 % de femmes élues à la Chambre des communes. Avec ce faible pourcentage, le Canada se positionne au 60e rang mondial au tableau de l’Union interparlementaire.

 

L’objectif de la parité entre les femmes et les hommes est de lutter contre les inégalités systémiques creusées par des années de gouvernance patriarcale. Elle peut notamment être inscrite dans un programme politique, dans une politique publique, dans une loi, etc. Elle s’applique autant en politique que dans des entreprises, des organismes communautaires, des services publics, au plan des salaires, des emplois, des études. Malheureusement, l’Histoire a démontré qu’il ne suffit pas d’avoir « de bonnes intentions » pour atteindre la parité. Différents moyens encourageants ou contraignants peuvent alors être appliqués. Par exemple, les partis politiques qui atteignent l’objectif d’au moins 40 % de candidatures féminines pourraient recevoir une bonification de leur financement. Un autre exemple : une amende est envoyée aux partis si l’objectif de parité n’est pas atteint.

 

Pourquoi 40 %? Parce que ce qui est appelé la « zone paritaire » se situe entre 40 % et 60 %, et non pas nécessairement 50/50. On observe par contre que l’objectif est souvent plutôt 40 % que 60 %...

AU-DELÀ DE LA PARITÉ : L’ÉGALITÉ

Il est clair que les femmes influencent nettement les sujets soumis à débat. Elles sont à l’origine de grands changements sociaux : équité salariale, congé de maternité, fin de la subordination des épouses, droit de vote des femmes, réseau des CPE, décriminalisation de l’avortement, reconnaissance légale des femmes comme des personnes, et bien plus!

À l’Assemblée nationale, elles ont nettement influencé la décision de mettre fin aux sessions de travail de nuit ou encore de modifier le calendrier parlementaire afin que les parents puissent être avec leurs enfants lors de congés scolaires.

« Les femmes transforment les structures partout où elles passent. Elles se démarquent par leurs actions, leur créativité et leur résilience, que ce soit pour accéder à des postes dans des lieux décisionnels, pour concilier leur vie familiale, professionnelle, scolaire et personnelle ou tout simplement pour trouver des stratégies de survie »

5.1 Atteindre la parité dans la composition du Conseil des ministres (50/50)

Conscientes de l’enjeu, nous revendiquons une parité dans la composition du prochain Conseil des ministres (50/50). Il est difficile de réaliser un conseil paritaire s’il y a peu de femmes élues. Il faut donc recruter plus de candidates ; l’équation est assez simple. Elles doivent cependant représenter des circonscriptions où elles ont une chance de l’emporter. Au-delà de la parité de façade, il importe également que les femmes soient nommées à des postes clés, où elles ont un réel pouvoir d’influence et de décisions.

 

Le Forum économique mondial énonçait récemment qu'avec les changements actuels, il faudrait 108 ans pour combler totalement les inégalités entre les genres dans les domaines de la politique, du travail, de la santé et de l'éducation, et 202 ans pour atteindre la parité professionnelle. De quoi nous encourager à réfléchir sérieusement à la question.

GROUPES EN ACTION!

Des groupes de femmes et coalitions de groupes alliés travaillent depuis des dizaines d’années à faire adopter une Loi sur la parité. Plus récemment, au Québec, le Groupe Femmes, politique et démocratie (GFPD), appuyé de plusieurs féministes et groupes communautaires, a déposé ses recommandations pour que le changement de mode de scrutin promis par le gouvernement Legault inclut une clause à ce sujet.

 

En Estrie, l’organisme P.E.P.I.N.E.S. a pour mission de promouvoir la participation et l’engagement des femmes au développement socio-économique régional et de mettre en place les moyens pour permettre l’accès des femmes aux sphères de décision. Grâce à son engagement, des politiques d’égalité et des comités mixtes d’égalité sont en train d’être mis sur pied dans les MRC de l’Estrie.